Collections

Les bibliothèques de Pantin sélectionnent des documents dans tous les domaines pour répondre à vos besoins, vous aider à développer vos compétences, décrypter l'actualité et le fonctionnement de la société, trouver des réponses aux questions du quotidien ou accroître vos connaissances.
Les titres sont choisis pour l'éclairage pertinent qu'ils apportent sur un sujet donné. Les collections sont riches et diversifiées afin que chacun puisse se repérer,  forger sa propre opinion, mais aussi comprendre les différentes inventions de l'homme, explorer la nature et ses richesses, voyager dans le temps, les langues, ou l'imaginaire quel que soit son niveau de formation.
Les collections, composées essentiellement de livres, rassemblent aussi des DVD, des livres-lus et des magazines.

Bonnes lectures ! 

Les choix des bibliothécaires

  • Bourricot blues ou Les musiciens de la Nouvelle-Orléans

    Uneversion blues des Musiciens de la ville de Brême, qui se dérouledans la campagne sudiste des États-Unis. Le texte, rythmé et pleind'humour, fait la part belle à l'oralité et est illustré depeintures à l'huile.
  • Le beau livre des maths

    Écrire les mathématiques a été objet d’intérêt pour les hommes depuis longtemps. Un papyrus égyptien contenant plusieurs problèmes mathématiques a été écrit vers 1650 avant J-C par un scribe nommé Ahmès. Un des problèmes ressemble à celui évoqué par Fibonacci en 1202. Les correspondances entre les travaux des mathématiciens sont légions. Tout comme dans ce livre qui proposent 250 entrées mathématiques qui se correspondent et se répondent entre elles (très pratiques ces renvois vers d'autres sujets annexes en fin d'article).Véritable encyclopédie chronologique des mathématiques, on y retrouve aussi bien des sujets sur des « énigmes » que des biographies de mathématiciens. À ce propos,  petit bémol : le manque de représentations féminines, très mal servi par le sort réservé à Hypathie : seule mathématicienne de l'époque antique, qui a droit à une illustration dénudée servant à décrire un article qui tombe dans le fait divers avec l'évocation de sa mise à mort plus que de ses travaux ! Cela mis à part, plongez-y tout de même pour en apprendre plus sur la Médaille Fields ou sur la stratégie du jeu des cochons. Et saviez-vous que le jeu de morpion existe depuis plus de 3000 ans ?
  • A la recherche du sauvage idéal

    C’est à une enquête ethnographique d’un genre nouveau que nous convie François-Xavier Fauvelle. Car le peuple à la rencontre duquel il part, celui des Khoekhoe, a disparu depuis longtemps. Retrouver ses traces, c’est tenter de revenir aux origines de cette ethnie d’Afrique du sud surnommée péjorativement « hottentote » par les colons. Son histoire, c’est donc aussi celle du regard que les Occidentaux ont porté sur elle, du mythe du sauvage et des topoï qui en ont résulté.Pour dépasser ces clichés et aller au-delà du personnage de bête de foire auquel se sont trouvés réduits les Khoekhoe dans l’imaginaire occidental – en témoigne le sort de la plus célèbre d’entre eux, Sarah Baartman, plus connue sous le nom de « Vénus hottentote » -, l’historien entreprend un voyage à rebours de l’ordre chronologique. Sa quête commence ainsi en littérature, avec le roman de John Maxwell Coetzee En attendant les barbares, se poursuit avec l’histoire de la restitution des restes de Sarah Baatman à l’Afrique du Sud, puis remonte le temps pour aboutir à un « impossible carnet de terrain » de sa rencontre avec les Khoekhoe. En nous donnant à voir son processus d’écriture, les doutes et les questionnements qui l’agitent, en convoquant plusieurs disciplines - littérature, ethnologie, histoire – François-Xavier Fauvelle nous livre un récit sensible, érudit mais accessible à tous, et nous pousse à nous interroger sur le regard que nous portons sur l’autre.
  • Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle

    Le narrateur est un adolescent qui revient sur ses souvenirs d'enfance. Il voue une admiration sans borne à sa sœur jumelle Cali qui est plus brillante que lui. On découvre leur immense complicité, le langage qu'ils ont inventé.Et puis un jour Cali est hospitalisée et les mauvaises nouvelles s'enchaînent. Quand leur chien Rubens disparaît, le garçon est persuadé que s'il arrive à le retrouver sa sœur ira mieux. Comme pour se focaliser sur autre chose et pour avoir un peu d'espoir, le jeune homme entame sa quête à l'issue incertaine.Une écriture délicate pour ce roman bouleversant d'émotions dans lequel on passe du rire aux larmes en un instant. Si la maladie tient une place importante, l'humour n'est pas absent. Malgré la cruelle réalité, le frère et la sœur entretiennent leur connivence en plaisantant de tout, y compris du physique de Cali.
  • Terre ceinte

    Dans un territoire dominé par une milice islamiste, un groupe d'hommes et de femmes cherche un moyen de résister et de mobiliser la population. Ce premier roman de Mohamed Mbougar Sarr nous plonge dans un huis-clos, celui de cette Terre Ceinte, coupée du monde, abandonnée par une armée gouvernementale en déroute, enserrée par une loi arbitraire.Que fait-on devant la terreur ? Jusqu'où accepte-t-on la violence et les humiliations ? Comment réagir ? Le roman apporte une première réponse en affirmant que l'écriture est une résistance.Écrit de manière classique, ce beau roman fait évidemment écho aux événements qui se déroulent dans l'ouest de l'Afrique et au Moyen-Orient. Il nous montre l'attrait que peut exercer l'islam radical, les divisions profondes qu'il peut susciter dans la société. Il illustre aussi le courage des femmes. Mais l'auteur nous invite surtout à une réflexion sur la réponse à apporter à l'islamisme. Ce premier roman a reçu le prix Ahmadou Kourouma 2015.
Top