Collections

Les bibliothèques de Pantin sélectionnent des documents dans tous les domaines pour répondre à vos besoins, vous aider à développer vos compétences, décrypter l'actualité et le fonctionnement de la société, trouver des réponses aux questions du quotidien ou accroître vos connaissances.
Les titres sont choisis pour l'éclairage pertinent qu'ils apportent sur un sujet donné. Les collections sont riches et diversifiées afin que chacun puisse se repérer,  forger sa propre opinion, mais aussi comprendre les différentes inventions de l'homme, explorer la nature et ses richesses, voyager dans le temps, les langues, ou l'imaginaire quel que soit son niveau de formation.
Les collections, composées essentiellement de livres, rassemblent aussi des DVD, des livres-lus et des magazines.

Bonnes lectures ! 

Les choix des bibliothécaires

  • Les optimistes meurent en premier

    Dernier roman en date de Susin Nielsen et nouveau coup de cœur ! Ce roman est tout aussi bien écrit et aussi juste que les précédents. Les personnages sont bien construits et le récit se tient du début à la fin. Comme toujours dans les romans de Susin Nielsen, c'est la valse des personnages : nous retrouvons ici Koula, personnage très secondaire dans Le Journal malgré lui d'Henry K. Larsen et Cosmo présent dans Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère et Moi, Ambrose roi du scrabble, entre autres. Cette façon de faire revivre ses personnages d'un roman à l'autre rend la lecture de ses romans agréable et passionnante. On a l'impression de les connaître, on est heureux de les retrouver comme s'ils étaient des amis. Dans ce roman, le personnage principal, Pétula, est très attachant et possède une personnalité affirmée bien à elle. Sa rencontre avec Jacob, l'homme bionique, va faire exploser sa bulle et lui permettre d'aller enfin de l'avant. Le talent de Susin Nielsen est de rendre les histoires dramatiques plus légères, teintées  d'humour. Les situations et les personnages cocasses permettent de dédramatiser les épreuves à affronter.Jetez-vous dans la lecture de tous les romans de Susin Nielsen, cette auteure canadienne a un talent fou pour raconter des histoires à la fois réalistes et pleines d'humour.
  • L'art de la révolte

    A rebours d'une philosophie critique qui ne jure que par le groupe, l'organisation, le mouvement de masse, pour appréhender le renouveau de l'action et de l'engagement politique – en s'appuyant notamment sur des mouvements collectifs tels que ceux des Indignés, Occupy Wall Street et bien d'autres -, G. de Lagasnerie s'attache lui à étudier comment des actions individuelles, qui font de l'anonymat le préalable à tout engagement dans l'espace public, bouleversent un art de la révolte en redéfinissant la figure même du sujet politique. Déjouant le pouvoir et la responsabilité que celui-ci fait peser sur l'individu, les lanceurs d'alerte – Julian Assange, Edward Snowden et Chelsea Manning sont ici convoqués –  apparaissent,  selon le philosophe, comme de nouvelles figures capables de remodeler la conception classique de l'activité politique par l'aptitude qu'ils démontrent à procéder à leur propre « désujetissement ». Autant de nouveaux modes d'actions qui nous invitent à réinterroger et repenser les notions fondamentales de citoyenneté, d’État, d’appartenance, de prise de parole, d’espace public... Pour découvrir les premières pages du livre, lues par F. Bon, c'est ici.
  • Visage(s)

    C'est à une traversée de l'histoire du visage que nous convie ce livre richement illustré. Martial Guédron professeur d'histoire de l'art à l'université de Strasbourg explore les rites, symboles et pratiques sociales liées au visage C'est en effet à travers le visage que se joue la relation avec autrui, « le visage étant moins le reflet de l'essence de l'individu que ce qu'il cherche à paraître à travers ses conduites et comportements ». le visage comme image et les images du visage servent d'assise au propos de l'auteur qui se place à la croisée des représentations et des idées dans une approche qui sollicite les champs esthétiques, anthropologiques, scientifiques et littéraires .
  • Entrer en pédagogie Freinet

    Célestin Freinet, dont on commémore les 50 ans de la mort, voulait aider les élèves à comprendre et à transformer le monde, pas seulement à lire, écrire et commenter. Ces apprentissages proposés dans des écoles publiques, gratuites et agréées par l'Education nationale mettent l'accent sur l'expression libre des enfants, la confiance, la considération, le plaisir, l’épanouissement personnel, la coopération, l’écoute et le respect des cheminements singuliers. ...Cette pédagogie est plus que jamais d'actualité à l'heure actuelle. Catherine Chabrun nous donne dans cet ouvrage ses clefs pour 'entrer' en pédagogie Freinet, fruits de son expérience d'enseignante et de sa réflexion sur des pratiques pédagogiques propres à favoriser un développement harmonieux de l'enfant au sein de l'école.Avec des conseils pratiques pour proposer une vision alternative de la pédagogie, ce livre court et accessible propose une approche simple des techniques Freinet. Un coup de pouce enthousiaste pour les enseignants qui souhaiteraient s'engager dans un tel projet, vers une école émancipatrice.
  • Très, très fort !

    La maman de Petit homme a préparé une fête pour l'anniversaire de papa. Un à un, tous les membres de la famille arrive pour l'occasion. La tante Béa, l’oncle Tony, le cousin Dan, Grand Ma embrassent et câlinent ce bébé au grand sourire. Les personnages s'accumulent sur la page au fur et à mesure de l'attente et des coups de sonnette. L'ambiance joyeuse et festive est rendue par les couleurs vives. L'illustration souligne leurs mouvements ou leur attente dans des teintes sépia, chacun exprimant à sa manière son amour pour Petit homme. Celui-ci accueille enfin l'arrivée de papa pour un dernier bisou, l'image prenant alors toute la place. Puis, il sera l'heure de s'endormir sachant qu'il est aimé de tous, très très fort.  Une histoire simple, pleine de tendresse et de joie.
Top