Jeunesse

Réseau des Bibliothèques de Pantin

Le secteur jeunesse du Réseau des Bibliothèques de Pantin vous propose des livres : albums, romans, magazines, bandes dessinées, contes... ainsi que des comptines et des chansons, des films et des romans lus.

Vous trouverez ainsi une collection de 57000 documents pour les enfants de 0 à 14 ans, et leurs parents, à votre disposition en accès libre et gratuitement, dans les bibliothèques Elsa-Triolet, Jules-Verne et Romain-Rolland.

Un fonds pédagogique sur la littérature jeunesse, la lecture et les questions d'éducation a été constitué pour répondre aux besoins des professionnels de l'enfance.

La Bibliothèque jeunesse propose aussi des animations, des ateliers, des rencontres, des spectacles... Consulter le programme des animations de la Bibliothèque

Les choix des bibliothécaires

  • Sirius

    Nous découvrons Avril et Kid, des survivants dans un monde détruit, entraînés dans une course poursuite haletante, avec pour objectif cette montagne (rêvée ou réelle?). Un cochon apparaît. Un jeune animal, comment a-t-il survécu, que fait-il là ? Darius et les Étoiles noires surgissent, avec un pan de l'histoire d'Avril, dont on ne saura tout qu'à la fin. Petit à petit le fantastique entre dans le récit, avec Kid qui lit le « Livre du monde » et entend les animaux. Nous plongeons dans l'esprit des bêtes rencontrées en chemin.Des personnages surprenants ou dangereux, en souffrance, apparaissent, orientent le voyage avec toujours l'urgence d’atteindre la montagne, mais pour quoi ?La relation entre les deux enfants est très belle, au fil du récit nous comprenons ce qui s'est passé, avant. Stéphane Servant présente ce monde avec pudeur, de beaux moments d'amour ou de tendresse (voire de joie) alternent avec des scènes assez dures, cruelles, mais sans désespoir.Un très beau roman, intelligent, rythmé, une leçon de tolérance et d'humanisme.
  • Très, très fort !

    La maman de Petit homme a préparé une fête pour l'anniversaire de papa. Un à un, tous les membres de la famille arrive pour l'occasion. La tante Béa, l’oncle Tony, le cousin Dan, Grand Ma embrassent et câlinent ce bébé au grand sourire. Les personnages s'accumulent sur la page au fur et à mesure de l'attente et des coups de sonnette. L'ambiance joyeuse et festive est rendue par les couleurs vives. L'illustration souligne leurs mouvements ou leur attente dans des teintes sépia, chacun exprimant à sa manière son amour pour Petit homme. Celui-ci accueille enfin l'arrivée de papa pour un dernier bisou, l'image prenant alors toute la place. Puis, il sera l'heure de s'endormir sachant qu'il est aimé de tous, très très fort.  Une histoire simple, pleine de tendresse et de joie.
  • Power club

    Dans ce premier tome d’une trilogie, Alain Gagnol nous présente un monde où les super-héros sont connus de tous, tels des acteurs ou des musiciens célèbres, et où ils obtiennent leurs pouvoirs non pas par accident – comme c’est très souvent, voire tout le temps le cas dans les histoires de super-héros que nous connaissons bien – mais grâce à la fortune de leurs géniteurs. Eh oui ! En 2038, pour devenir un super-héros, inutile d’avoir un sens aigu de la justice ou de vouloir faire le bien autour de vous et sauver la veuve et l’orphelin ! Demandez juste quelques millions de dollars à papa-maman et hop, vous rejoindrez le Power Club ! On vous inoculera alors des boosters, une petite merveille de la technologie qui vous garantira de voler dans les airs, une super-force, une résistance aux balles et autres trucs cools. En échange, vous participerez aussi à l’émission de télé-réalité hebdomadaire du club, signerez des contrats juteux pour devenir l’égérie d’une marque de cosmétiques et paraderez dans toutes les soirées branchées. Et sauvez les petites gens des grands méchants ? Ouais, bon, de temps à autres, quoi… Avec ce premier tome de Power Club, Alain Gagnol signe un roman de super-héros passionnant, avec des scènes d’action surpuissantes, une sensation de voler avec Anna plus vraie que nature, et une réflexion intelligente sur le pouvoir de l’image et de la célébrité. Le complot qui entoure la mort d’un super-héros du Power Club, l’enquête menée par Anna, sa relation si particulière avec l’incroyable technologie qui coule dans ses veines, tout cela donne une épaisseur de plus à ce roman très réussi, dont la fin jouissive nous donne encore plus envie de découvrir la suite !
  • Phobie douce

     Un bon roman, sur un sujet malheureusement trop répandu dans nos sociétés occidentales.L'histoire est rythmée par de courts chapitres qui alternent entre le point de vue de Lisa et celui de Sol. Bien qu'il  ne verse jamais dans le pathos ou dans les situations dramatiques, le récit est un condensé d'émotions. Lisa n'a pas de remède miracle pour soigner Solomon qui devra apprendre à vivre avec ses angoisses toute sa vie, même s'il a trouvé des amis sur qui il peut compter.Il est question ici d'entraide et de solidarité, de trouver un équilibre satisfaisant pour avancer dans la vie, tout en évoquant aussi, avec subtilité, l'homosexualité, la duperie, la famille et la place qu'on occupe dans le monde.Avec beaucoup d'humour et une grande sensibilité, Phobie douce est un roman très touchant.
  • Ma mère est un hamster

    Bahia vit tranquillement avec son petit frère Mathurin et ses parents jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle voisine dans l’immeuble : la petite fille est convaincue que cette vieille femme inquiétante est une sorcière. Un matin, Bahia s’aperçoit que sa maman a été transformée en hamster. Alors, les ennuis commencent … Comment vivre normalement dans une situation pareille ?Ce petit roman original raconte une situation inhabituelle et abracadabrante, avec une écriture simple et enlevée. Bahia se retrouve dans une situation compliquée avec cette maman-hamster ! Des illustrations amusantes et minimalistes accompagnent le texte avec humour. Cette histoire nous tient en haleine jusqu'au bout.
Top