Jeunesse

Réseau des Bibliothèques de Pantin

Le secteur jeunesse du Réseau des Bibliothèques de Pantin vous propose des livres : albums, romans, magazines, bandes dessinées, contes... ainsi que des comptines et des chansons, des films et des romans lus.

Vous trouverez ainsi une collection de 57000 documents pour les enfants de 0 à 14 ans, et leurs parents, à votre disposition en accès libre et gratuitement, dans les bibliothèques Elsa-Triolet, Jules-Verne et Romain-Rolland.

Un fonds pédagogique sur la littérature jeunesse, la lecture et les questions d'éducation a été constitué pour répondre aux besoins des professionnels de l'enfance.

La Bibliothèque jeunesse propose aussi des animations, des ateliers, des rencontres, des spectacles... Consulter le programme des animations de la Bibliothèque

Les choix des bibliothécaires

  • Dans les basquettes de Babakar Quichon

    Connaissez-vous les Quichon ? Non ? Mais si, c’est cette fameuse famille de cochons ! Dans la fratrie, ils sont 73 :  Marvin Quichon, Yoko Quichon, Rachid Quichon, Paolo Quichon, Enriqueta Quichon… On ne va pas citer les 68 autres, mais juste vous parler ici de Babakar : il a des baskets. Des baskets qui lui permettent de courir plus vite que toute sa famille. Il est tellement rapide qu’il dépasse le son, la lumière, l’espace et le temps.Cette série de petits albums d’Anaïs Vaugelade a été composée entre 2004 et 2009 mais ne se démode pas du tout. Les histoires sont tendres et drôles et sont des régals de lecture à voix haute ! Laissez-vous gagner par la folie des Quichon, il y a sept livres à découvrir. Bonnes lectures ! 
  • Peter Pan

    Unbien étrange personnage vient réveiller Wendy et ses deux frères :un enfant vêtu de feuilles, à la recherche de son ombre. Qui est-ilet d'où vient-il donc, ce garçon qui ne connaît pas son âge etignore ce qu'est un baiser ? Intrigués par Peter Pan et la tintinnabulante fée Clochette, Wendy, John et Michael n'hésiterontpas longtemps à le suivre au pays de l'Imaginaire, l'îlemerveilleuse où les Enfants perdus, le capitaine Crochet et denombreuses aventures les attendent. Dansce livre grand format, Quentin Gréban illustre ce classique de lalittérature jeunesse avec beaucoup de simplicité, crayon etaquarelle, en privilégiant les personnages : Peter, coquin dansl'angle d'une fenêtre, le terrible Capitaine Crochet, Wendy tout endélicatesse... Les enfants perdus sont crayonnés en quelques traitsqui les caractérisent bien. Ces dessins accompagnent de manièreéquilibrée le texte, adapté par XavierDeutsch. Ce beau livre permettra aux jeunes lecteurs de découvrirl'histoire de ce garçon qui ne voulait pas grandir.
  • Une drôle de famille

    Panorama d'une famille loufoque et déjantée à travers un recueil d'histoires. Des plus jeunes aux plus vieux, ils ont tous un élément très particulier qui les distingue. Certains font des trous partout, d'autres ne mangent que des carottes ou encore ne disent que des gros mots. Les illustrations en noir et blanc minimalistes sont en parfaite harmonie avec les personnages très singuliers qui sont décrits. Un récit à la fois drôle et poétique tout à fait réussi.
  • Le tunnel

    Dans ce texte d’une grande poésie, Hege Siri évoque tout l’amour et toute l’affection que ces deux êtres se portent, leur désir de parvenir à cet endroit où l’herbe semble délicieuse par la seule force de leurs petites pattes, pas aussi puissantes que celles des lièvres. Alors ils creusent, dans le noir, à quelques centimètres sous la route qui tremble et fait s’ébouler leur excavation, mais ils creusent ensemble. Ce travail de longue haleine est entrecoupé de souvenirs, de moments calmes au bord d’un cours d’eau… Et puis vient l’hésitation : et si on essayait de passer la route plutôt que dessous ? Mais les lapins se souviennent, ils se rappellent de ce chat avec lequel ils jouaient et qui s’est retrouvé écrasé sur le goudron, et cet écureuil, puis ce renard sans doute pas aussi rusé que ses congénères… Alors ils continueront à creuser prudemment. Ensemble. Non seulement l’histoire est belle, les mots d’une fulgurante simplicité, transparaissant d’un amour profond, mais les illustrations de Mari Kanstad Johnsen achèvent de nous conquérir. Entre de grands aplats de couleur, des planches en coupe et un graphisme où se mélangent minutie des détails et sobriété des décors, le travail graphique de l’illustratrice est tout simplement splendide. Ses images ajoutent aux sentiments ressentis et induits par le texte : la complicité entre les deux lapins, leur empressement et leur prudence, leurs rêves et la crainte de ce qu’impliquent la route et les voitures.    Un album magnifique.
  • Eben ou Les yeux de la nuit

    Situant son récit dans la Namibie d'aujourd'hui, Elise Fontenaille N'Diaye, nous fait suivre l'itinéraire d'Eben, révolté par le passé colonial de son pays. Dans les livres d’histoire, ou dans les paroles des Anciens, on apprend les événements tragiques qui ont eu lieu.D’abord l’arrivée des Allemands, à la fin du XIXe siècle, qui achètent les terres à quelqu’un à qui elles n’appartiennent pas.Ensuite, les Hereros et les Namas, habitants historiques de ces terres, sont massacrés. Dans la ville de Lüderitz on voit la statue d'un général allemand, Von Trotha, qui a fait tant de mal au pays. Eben ajoute qu’il n’y a aucune plaque ou statue qui commémore le génocide de ces peuples.L’auteure s’est basée sur des faits réels pour bâtir son récit, tout est consultable dans les archives. Elle éclaire ainsi un passé colonial peu connu, celui de l’Allemagne, qui a commis des crimes atroces lors de cette période colonisatrice de 1883 à 1916.
Top