Fiction

Le fonds fiction des bibliothèques de Pantin vous invite à la lecture de textes classiques et contemporains de tous les pays.

Romans, bandes-dessinées, poésie, théâtre et textes critiques sont choisis pour vous permettre de découvrir la richesse des créations littéraires.

Pour bénéficier d'un confort visuel des livres en grands caractères sont à votre disposition. Et pour passer la frontière des genres, une sélection de livres lus vous permet d'entendre les interprétations de référence ainsi que des DVD que vous trouverez au nom de l'auteur de fiction dont ils sont adaptés.

Les choix des bibliothécaires

  • Miss Roumanie

    Le roman de Cezar Petrescu (1892-1961), que beaucoup comparent à un Marcel Aymé roumain, a été écrit dans les années 30. Son écriture est agile et poétique et dégage un parfum de profonde mélancolie parfaitement rendu par la traduction de J.-L. Courriol, spécialiste de la littérature roumaine. Les péripéties de cette chronique de mœurs absolument moderne débutent dans la bourgade de Trifouillis-les-Choux, où le journal L’Illustration colorée organise un concours de beauté pour contrer son concurrent. Avec un humour incomparable, l'auteur propose une satire jubilatoire des concours de beauté. Il en fait le symbole de l’avilissement joyeux d’une société qui n’a d’autre souci que de s’amuser après les horreurs de la Première Guerre mondiale. Les personnages sont tour à tour ridicules, odieux, cyniques ou stupides mais jamais ennuyeux. Margareta Lalouche, que son entourage prénomme affectueusement Génissette, en hommage à son intelligence (!) est une jeune provinciale devenue Miss de sa petite ville, puis Miss nationale. Son fiancé Olympiodor Chouravet, poète-cheminot, la noie sous une tonne de missives qu’elle ne prend même pas la peine de lire et va faire, avec elle, le voyage jusqu’à Bucarest pour le plus important moment de leur existence.
  • Lola Bensky

    Lola Bensky est le double de Lily Brett, née comme l'auteur de parents rescapés d'Auschwitz elle a grandi en Australie et travaille pour un magazine de rock qui l'envoie interwiever les idoles du moment. « Le monde du rock était un monde d'hommes, les seules femmes étaient dans le public. Je voulais simplement écrire les meilleurs portraits possibles ». Et c'est ainsi que Lola/ Lily se retrouve à Londres à parler bigoudis avec Jimi Hendrix tout en l'interrogeant sur dieu et sur sa coiffure. Avec Mick Jagger qui la drague un peu elle parle de la Shoah et admire son réfrigérateur. A New  York Cher lui emprunte ses faux-cils en lui disant qu'elle les lui rendra à Los Angeles.  Lola est faite des souvenirs de Lili et transporte avec elle l'histoire de sa famille, ses complexes de fille un peu trop ronde, et son questionnement sur le monde. Des camps de la mort aux Sixties flamboyantes, Lily Brett tisse un livre émouvant fait de va- et -vient entre le rock, les souvenirs des parents et l'enfance de Lola qui porte sur les jeunes gloires du rock un regard naïf et lucide. 
  • Solomon Gursky

    Solomon Gursky, le neuvième roman de Mordecai Richler, est certainement le plus ambitieux jamais écrit par l’enfant terrible des lettres montréalaises. L’histoire des Gursky ressemble à une épopée aux accents bibliques qui embrasse le destin de six générations d’immigrants juifs dont les aventures sur les cinq continents se lient inextricablement à l’histoire du Canada. Et Mordecai Richler prend un malin plaisir à brouiller les pistes, multipliant les fils narratifs et les personnages, comme pour mieux laisser croire au lecteur qu’il tient les ficelles de ce vertigineux récit gigogne. Avec brio, il touche au roman noir, puis se ravise et privilégie l’aventure, le conte, la satire sociale ou encore la fresque historique… Personne n’est épargné sous la plume rieuse, parfois acerbe, de l’écrivain. Inutile enfin de chercher à distinguer le vrai du faux dans ce roman-fleuve où l’humour et l’intelligence étrillent avec joie la bêtise et la cupidité des hommes. Dans ce voyage, le chemin vaut autant, si ce n’est plus, que le but à atteindre.
  • J'ai vu un homme

    « L'événement qui bouleversa leur existence survint un samedi après-midi de juin, quelques minutesà peine après que Michael Turner, croyant la maison des Nelson déserte, eut franchit la porte du jardin » Ainsi démarre ce roman qui se transforme en « page turner » aux allures de thriller. Quel est cet événement et pourquoi Michael rentre-t-il dans la maison de ses voisins ? Il a perdu sa femme journaliste tuée par un drone américain au Pakistan et s'est installé après sa mort tout près de chez Josh et Amanda Nelson qui sont devenus ses amis et grâce auxquels il a commencé à se reconstruire. Son cheminement dans la maison est accompagné d'allers et retours dans son histoire, jusqu'à l'événement qui est un des noeuds de l'intrigue. J'ai vu un homme est un roman habilement construit qui nous mène de Michael à Josh, trader dans une grande banque de Londres, et à Daniel, pilote de l'US Air force. Chacun d'eux a vécu un événement dramatique qui les lie à Michael et a profondément transformé le cours de leur vie.
  • Fable d'amour

    Et si la fable était le seul mode d'emploi pour raconter aujourd'hui la puissance d'aimer?Deux personnages qu'il serait impossible d'imaginer plus éloignés se rencontrent. Lui clochard sans mémoire, elle une fille merveilleuse. Lui se souvient juste que tout l'avait déçu, qu'il avait abandonné sa vie et qu'il s'était mis à dormir dans la rue, dans le monde vide. Seul un pigeon l'avait élu son seul ami au monde. Elle, elle est belle, «merveilleuse» disent les clochards qui la voient passer puis s'arrêter. «Viens,je t'emmène chez moi» lui dira-t-elle. Il la suivra. Elle le débarrassera de sa crasse, de ses poux, de ses croûtes. Rien ne nous est épargné. Suivent des jours d'amour passionné, puis elle le chassera...Histoire improbable qui peut avoir lieu dans le territoire libre de la fable, mais aussi quelquefois dans la vie? Dans ce récit on trouve à la fois cruauté et douceur, désolation et enchantement, rêve et réalité, vie et mort, qu'on ne peut séparer si on veut (nous dit l'auteur) parler véritablement de l'amour.
Top